Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Journée annuelle du module Antiquité : Intégrer la thématique du genre dans la recherche sur l’Antiquité : Avancées actuelles et perspectives d’avenir

mai 12 @ 9 h 00 min - 17 h 00 min

Intégrer la thématique du genre dans la recherche sur l’Antiquité : Avancées actuelles et perspectives d’avenir
Journée d’étude du module « Antiquité » de l’École Doctorale ED4 – Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie (HISTAR)

Cliquez ici pour afficher le programme

Inscription obligatoire, pour le 25 avril au plus tard, via email : florence.liard@usaintlouis.be

Le recours aux concepts développés dans les études de genre a, au cours des dernières décennies, considérablement transformé les recherches en sciences humaines: il a apporté un éclairage nouveau sur les normes sociales et les codes culturels, sur l’histoire politique et le fonctionnement institutionnel des sociétés passées et actuelles. Les cadres académiques et scientifiques ont en conséquence été adaptés. Les masters de spécialisation en études de genre se multiplient à travers le monde ; les organismes de financement de la recherche recommandent d’intégrer la dimension du genre dans les problématiques de recherche. La perspective genrée est donc devenue un enjeu considérable, en Belgique comme à l’international. Dans ce contexte, une réflexion s’impose en ce qui concerne l’étude des civilisations de l’Antiquité, car celles-ci sont caractérisées par un corpus de données fragmentaires, mais sont à l’origine de différents traits sociaux et culturels de notre société.

Un bilan publié en 2020 par Violaine Sebillote Cuchet et Camille Noûs suggère une progression rapide de la question du genre dans les études sur l’Antiquité, que ce soit par le biais de rencontres scientifiques, de collections éditoriales et de revues, ou encore de portails et de réseaux de recherche. Au sein de ce panorama, cependant, certains chercheurs affirment que la tradition francophone resterait surtout centrée sur l’histoire des représentations, de l’imaginaire et du symbolique. Elle diffèrerait par là des traditions anglo-saxonne et germanophone, qui abordent les questions liées aux genres dans les domaines de la culture, de l’économie, des structures sociales, des institutions, du droit, de la politique.

Face à un tel constat, l’objectif de cette journée est de réfléchir à la façon dont l’approche genrée peut être intégrée à une recherche doctorale sur l’Antiquité menée en Belgique. Nous réfléchirons d’une part aux outils et moyens qui sont mis à la disposition du chercheur-doctorant pour participer activement à ces développements en sciences humaines. Plusieurs questions articuleront le débat : Comment la question du genre peut-elle trouver sa place dans une recherche doctorale sur l’Antiquité qui, a priori, n’est pas focalisée sur cette question ? Quelles sont les structures scientifiques, académiques et institutionnelles qui sont mises à la disposition de l’antiquiste pour approfondir la thématique du genre ? D’autre part, cette journée sera l’opportunité de faire le point sur les recherches scientifiques des doctorants concernant les approches genrées des sociétés antiques : Comment, dans les sociétés qui sont au cœur des travaux des doctorant.es, se construisent les identités de genres ? Comment sont perçus les rapports sociaux hommes-femmes ? Comment ces aspects ont-ils évolué au fil de l’histoire des sociétés considérées ?

Pour répondre à ces questions, la journée sera structurée en deux parties. La matinée, quatre docteurs de recherche présenteront leurs travaux abordant la question du genre dans les sociétés antiques. Les présentations par les doctorants jalonneront l’après-midi ; elles aborderont à la fois questions méthodologiques et résultats scientifiques.

Détails

Date:
mai 12
Heure :
9 h 00 min - 17 h 00 min
Catégorie d’évènement:

Organisateur

Françoise Liard

Lieu

Université Saint-Louis (salle de conférence P02)
Boulevard du Jardin Botanique, 43
Bruxelles, 1000 Belgique
+ Google Map